Blog

En partenariat avec

Trois idées reçues sur le détachement de Collaborateurs

La parole à… Benoit Ozan, co-fondateur et COO de OuiTeam

La France est l’un des pays de l’Union Européenne qui envoie le plus de salariés exercer temporairement une activité professionnelle dans un autre pays de l’UE et qui, dans le même temps, accueille sur son territoire le plus de travailleurs détachés. Selon les dernières statistiques de la Direction générale du travail, le Ministère du Travail a enregistré 127 576 déclarations de détachement de travailleurs en France en 2016, concernant au total 354 151 salariés.

Le détachement de personnel fait l’objet de nombreuses idées reçues qui lui confère une image peu flatteuse. Une réputation qui cache de nombreuses opportunités économiques, aux antipodes des sujets polémiques. Benoit Ozan, se propose ici d’apporter un autre regard.

1 – Le détachement de collaborateurs ne se limite pas à l’international !

Quand on pense détachement de personnel, l’image immédiate qui s’impose à la plupart d’entre nous, est celle du plombier polonais, venu travailler dans l’hexagone tout en conservant son salaire, son statut et le niveau de charges sociales de son pays d’origine. En bref, il renvoie à l’idée de dumping social.

Pourtant, le détachement de personnel est également une réalité à l’échelle locale. Il permet à une entreprise multisite de détacher un collaborateur à proximité et ce, pour une période donnée. Qu’il s’agisse de faire face à un surcroît ponctuel d’activité ou de remplacer un salarié absent, le détachement de personnel répond pleinement aux enjeux locaux de staffing opérationnel.

2 – Vos collaborateurs sont plus poly-compétents que vous ne le pensez !

Certains préjugés ont la peau dure ! J’entends souvent des utilisateurs récemment convertis me dire : « c’est trop spécifique sur mon site, un autre collaborateur de l’entreprise ne pourra pas faire le job ». Et pourtant, la quasi-totalité du travail de base est identique. Un travail de commis de cuisine reste fondamentalement le même d’un site à un autre. Il en va de même pour des postes d’assistante maternelle, de maçon, de vendeur, de femme de ménage, de magasinier…

Certes il existe quelques particularités propres à chaque site et mission, que seule la prise de poste permet d’appréhender. Mais là encore le personnel intragroupe dispose d’un réel avantage concurrentiel. Il connaît d’ores et déjà la culture de votre entreprise ainsi que ses standards qualité. Autant d’atouts qui font de vos personnels internes vos meilleurs collaborateurs pour une prise de fonction rapide et efficiente !

3 – Le détachement de personnel ne se fait pas au détriment des collaborateurs !

Le détachement de personnel en local est bien plus vertueux pour les salariés que ce que l’on imagine. Et nombre d’entre eux sont susceptibles de se porter volontaires pour effectuer des missions de courtes durées dans un autre établissement en local.

Le détachement permet en effet au collaborateur de développer ses compétences, de gagner en employablité et en adaptabilité, en se confrontant à un nouvel environnement, une nouvelle équipe, d’autres méthodes d’organisation et de travail, d’autres clients…. Des atouts qu’il pourra alors valoriser tout au long de son parcours professionnel.

Le collaborateur est par ailleurs rémunéré lorsqu’il effectue des détachements. Sa rétribution peut ainsi être valorisée par des primes pouvant atteindre 10 à 15 % de son salaire et gratifiant ses périodes de mobilité. Des bonus qui viennent récompenser sa flexibilité et s’avèrent d’autant plus impactant pour les plus bas salaires.

Enfin, cette mobilité de proximité offre également l’opportunité de gagner en Qualité de Vie au Travail. Le plus souvent, le détachement en local permet au salarié de se rapprocher de son domicile et de gagner ainsi un temps précieux sur son trajet. Un argument non négligeable pour tous ceux qui souhaitent mieux équilibrer leur vie professionnelle et leur vie privée.

Partager